Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

L’homicide involontaire

Posté par: Aboubacar guèye| Mercredi 27 décembre, 2017 18:12  | Consulté 1355 fois  |  0 Réactions  |   

Les laveurs de voitures viennent le plus souvent de la campagne sénégalaise. La moyenne d’âge est de vingt ans. Ils commencent ce travail à quinze ans. La plupart de leurs clients sont des chauffeurs de taxi qui étaient auparavant laveurs comme eux. Ils ne passent pas par les autos écoles. Ils s’apprennent à conduire avec les taxis de leurs aînés et clients avec la bénédiction bien évidemment de ces derniers. La solidarité n’est pas un vain mot pour eux. L’entraide est de vigueur. Après quelques années, ils pourront obtenir un permis de conduire et devenir chauffeurs de particuliers ou de taxis. Malheureusement, beaucoup d’entre eux ne respectent pas le code de la route, mais ils ne sont seuls. Même les chauffeurs formés par des autos écoles ne le respectent pas du tout. Ils ne sont pas nombreux les automobilistes qui respectent scrupuleusement le code de la route au Sénégal. On assiste à des scènes incroyables sur les routes. C’est comme si on assistait à un ballet de voitures folles.

Des individus sont régulièrement déférés au parquet pour homicide involontaire. Ils sont jugés et condamnés à des peines assorties du sursis. Le permis de conduire est dans la plupart des procédures confisqué pour un délai de 6 mois. Ils sont également condamnés à payer une amende de cinquante mille francs. Malgré toutes ces mesures, Il y a une recrudescence d’accidents de la circulation.

Un jour, j’ai assisté à une audience qui m’a beaucoup marqué. J’ai même versé de chaudes larmes. Il s’agissait d’un monsieur qui rentrait tranquillement chez lui en compagnie de ses trois enfants. Il avait laissé son épouse, vendeuse de cacahuètes à son lieu de commerce pour aller faire coucher les enfants. Il était tard et l’endroit était un peu sombre. Le monsieur portait au dos le plus petit de ses enfants et tenait les deux autres par la main; l’un à droite et l’autre à gauche. Ils ont, tous les quatre, été mortellement fauchés par une voiture qui roulait très vite en traversant la route. Je vous épargne les détails de cet horrible accident. Son épouse renonça à sa constitution de partie civile. Elle s’en remit à Allah. Le prévenu fut jugé et condamné à un an de prison ferme. Il interjeta appel et fut libéré au bout de six mois.

L’Etat doit être plus rigoureux pour régler ce phénomène.  Ce qui éviterait beaucoup d’accidents et de perte de vies humaines.

 

 L'auteur  Aboubacar guèye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Sénégal, Dakar, Société
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Aboubacar guèye
Blog crée le 08/01/2015 Visité 767158 fois 547 Articles 7244 Commentaires 65 Abonnés
Ce Blog est Sponsorisé par SOMEF-SN
Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires