Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La barbe pour un médecin... licencié pour atteinte à la laïcité

Posté par: Aboubacar guèye| Lundi 01 janvier, 2018 21:01  | Consulté 850 fois  |  0 Réactions  |   
 

Un médecin stagiaire s'était fait renvoyer d'un hôpital de Saint-Denis à cause d'une barbe jugée religieusement ostentatoire. La cour administrative d’appel de Versailles vient de confirmer le licenciement pour manquement au respect de la laïcité.

Une décision qui peut faire jurisprudence ? Le 19 décembre, la cour administrative d’appel de Versailles a rejeté la requête du médecin stagiaire égyptien qui contestait son licenciement, daté de février 2014.

Le motif du renvoi ? Le port d'une barbe qui avait été considérée comme une «manifestation ostentatoire d'une appartenance religieuse» par son employeur, le centre hospitalier de Saint-Denis. Toutefois, si le tribunal donne raison à l'hôpital, les magistrats estiment que «le port d'une barbe, même longue, ne saurait à lui seul constituer un signe d'appartenance religieuse».

La validation du licenciement tient plutôt du contexte dans lequel le licenciement s'est effectué. En effet, dans sa décision, la cour de Versailles a considéré que les «circonstances» donnaient raison à l'hôpital.

Le port d'une barbe, même longue, ne saurait à lui seul constituer un signe d'appartenance religieuse

Les faits remontent à fin 2013. Le médecin, aujourd'hui âgé de 35 ans, effectuait un stage de spécialisation d'un an en chirurgie viscérale au centre hospitalier de Saint-Denis en Seine-Saint-Denis, dans le cadre d'une convention avec le National Liver Institute de l'université égyptienne de Menoufia. 

Une barbe qui porte atteinte à la laïcité ?

Le médecin stagiaire s'était présenté au centre hospitalier, selon la direction, «avec le visage couvert d'une barbe particulièrement imposante». La direction l'a convoqué à plusieurs reprises pour lui demander de tailler sa barbe, «perçue par les membres du personnel comme un signe d'appartenance religieuse».

L'environnement multiculturel de l'établissement rendait l'application des principes de neutralité et de laïcité du service public d'autant plus importante

L’hôpital a souligné auprès du médecin que «l'environnement multiculturel de l'établissement rendait l'application des principes de neutralité et de laïcité du service public d'autant plus importante».

L'homme s'était lui «borné à invoquer le respect de sa vie privée, sans pour autant nier que son apparence physique était de nature à manifester ostensiblement un engagement religieux», selon la décision de la cour.

 

 

 

 L'auteur  Aboubacar guèye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Sénégal, Dakar, Société
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Aboubacar guèye
Blog crée le 08/01/2015 Visité 651866 fois 494 Articles 5517 Commentaires 52 Abonnés
Ce Blog est Sponsorisé par SOMEF-SN
Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires